Déjà six ans de formation, trois albums parus, et que dire sur The Black Angels, groupe d'Austin au croisement Velvet Underground et Brian Jonestown Massacre, qui sait parfaitement nous séduire avec un appel à l'incantation chamanique. En 2006 Passover frappait fort avec Young Men Dead, Black Grease, The Prodigal Sun et bien d'autres qui ont su nous prouver que sixties aren't dead mais bel et bien là, sous les guitares psychédéliques et une sorte d'atmosphère fantomatique. Un peu déçu par Directions To See A Ghost qui laisse d'avantage l'instrument prendre le monopole de ce second album sorti en 2008.
Ils sont de retour avec Phosphene Dream, qui sera traité dans le prochain article. En attendant, un peu de place à une vidéothèque des Black Angels.







One Comment

Dance To The Radio a dit…

Les Black Angels passent à Toulouse au début de l'année, je suis contente !
Sinon, comment vas-tu ? J'ai vu que tu faisais partie des oreilles pour Babylone ?! :)