"agressif,convaincant,renversant".
Les trois adjectifs qui pourraient qualifier le duo electro-punk Kap Bambino, originaire de l'ouest de la France. Un groupe qui en met plein les yeux. Avec l'album Blacklist, ils ont su, ce samedi 30 janvier, convaincre le public Montpelliérain, ils ont su montrer qu'ils n'étaient pas seulement "un duo qui fait du bruit" pas seulement "une musique sauvage avec une fille qui hurle et un ordi!"

À première vue, on se dit qu'ils sont, vestimentairement les nouveau Rita Mitsouko des années 2000.
Sur scène, Caroline Martial a de l'énergie à revendre, fait la toupie comme "elle sait si bien le faire depuis la maternelle" nous dit elle en rigolant. Elle crie, observe attentivement le public, prend de l'élan, et s'y jette. Sans crainte, sans rien. Elle sourit d'un air démoniaque, se dirige sur le côté droit de la scène, monte sur l'enceinte et crie encore plus fort, avant de se tremper d'eau et de secouer sa tête vers la foule: comme si la salle était un circuit électronique, et faire un court-circuit avec une simple goutte d'eau atteignant le public pour nous électrifier un par un. Orion Bouvier à l'ordi, se défoule autant que Caroline le fait sur scène, allure rock'and'roll, cheveux dégoulinant de sueurs, un set très réussi, un public totalement renversé.
On ne peut pas rester indifférent à la sortie de leur concert. Aucunes limites.
Batcaves, Dead Lazers, Red Sign, Human Pills, l'album Blacklist en (presque) intégral, et quelques suppléments.
Un duo vivement recommandé en concert.


3 Comments

Anthony a dit…

Tu vois ! Quand tu veux être rapide, ça envoie et t'es encore ds le buzz !

J'ai encore ce concert de folie devant moi quand je ferme les yeux (et qqes bleus aussi).

A confirmer !

Chloe Thunders a dit…

Il faudrait que je les réessaie, eux. Quand ils avaient commencé à faire parler d'eux j'avais regardé quelques clips live et ça m'avait un peu traumatisé. :)
Mais je vais retenter le coup.

Marianne a dit…

tu viens pas à Radio Moscow? ça va être génial :)