Par où commencer quand il y a beaucoup de choses à dire sur Charlotte Gainsbourg ? Beaucoup de choses dans différents domaines. Si l’on compte son incroyable talent au cinéma à incarner des personnages qui lui collent parfaitement à la peau (Antichrist, Melancholia,I’m Not There) plus son extraordinaire carrière musicale, il y a de quoi s'incliner devant Charlotte Gainsbourg, qui figure parmi les meilleures artistes françaises de ces dernières années.
Un premier album composé par son père Serge, un deuxième album avec Air et un troisième album produit par Beck : cette chance n’est pas donnée à tout le monde. Ce quatrième mini-album/live confirme que Charlotte détient ce petit « quelque chose » que peu de gens ont. Huit titres inédits avec une belle brochette d’invités : la présence de Charlie Fink des Noah and The WhaleGo To Let Go »), Connan MockasinOut Of Touch ») et Conor J O’Brien de The VillagersMemoir ») ainsi que ses meilleurs morceaux lives : « IRM » « Heaven Can Wait » « Just Like Woman » « The Operation » ou encore « In The End ».
Une voix des plus naturelles, légères qui nous transporte dans un monde mystérieux ; « le paradis pourra attendre » quelques temps avant de le rejoindre puisque Stage Whisper est définitivement un album incontournable de la carrière de Charlotte Gainsbourg qui nous montre que, malgré toutes ses appréhensions de la scène, c’est un défi réussi avec succès.


One Comment

U Mulateru a dit…

"Une voix des plus (...) légères", vous auriez pu rajouter une musique des plus inconsistantes pour être juste avec "l'artiste".
Car autant cinématographiquement elle tient la route, autant musicalement sans ses géniteurs renommés, jamais nous n'en aurions entendu parler. D'ailleurs on l'entend peu ...