En ces jours printaniers, il est rare de ne pas être tenter par la folk, la dream-pop, mais parfois on peut résister à la tentation, et trouver, au contraire de quoi nous remettre d'aplomb, histoire d'oublier la mélancolie des jolies pâquerettes, et fleurs de saisons, et surtout, les affreuses allergies de printemps.
And the winner is : Darwin Deez. Ce jeune new-yorkais, affirme qu'il " love to dance!" ce qui nous laisse déjà imaginer l'atmosphère de son éponyme Darwin Deez : de la jolie pop, qui donne envie de jumper et de regarder les étoiles sur Constellations, se dandiner sur DNA, et qui ne donne pas envie de se suicider sur The Suicide Song. Il suffit de prolonger l'écoute, pour comprendre que Darwin Deez n'est pas une affaire classée, mais qu'au contraire, ça risque de rester un petit moment sur les charts, et pourquoi pas le sélectionner comme "album de l'été 2010" ? Allez vite, enfilez un bandeau sur la tête, faîtes une permanente, et adoptez la Darwin Deez's attitude.



2 Comments

Dance To The Radio a dit…

Oui j'ai écouté Villagers, j'aime bien. Il y a juste un truc dans la voix Conor J. O'Brien qui m'agace parfois.

Dance To The Radio a dit…

Dis donc, tu lis dans mes pensées ? J'ai précisément posté "Flashover". Je n'en pense pas grand-chose non plus, tellement il est dans la continuité du premier album.